MER26JUI2017
Rubrique Agenda
 Accueil > Articles > Sommation

Contre-pied des traditionnelles rubriques « consommation ».
Contre-pied des traditionnelles rubriques « consommation ».
  • ALLO CONSO

    • Bresse Bleu
      Un des trois canulars réalisés par Arenaud Poun pour tester le concept de la rubrique, en février 2007. Jugé trop « gentil », il fut écarté. Poun téléphone au service consommateurs de Bresse Bleu en prétextant d’absurdes disputes conjugales : où est fabriqué le fromage, et avec quel vin l’accompagner. Voix - Service consommateurs Bresse Bleu, Odile bonjour. Arenaud Poun - Oui, bonjour Odile. Je vous appelle... bon, déjà, pour vous dire que j'adore votre fromage. Odile - Oui... Arenaud Poun - Ça, déjà, c'est pas le client un petit peu pénible que vous avez au téléphone !... Par contre... (...)
       
    • Bouygues Construction
      Les frères Poun, Arenaud et Arethur, ont repéré à l'angle des rues Pajol et Riquet, dans le XIXè arrondissement, une pancarte placée devant un chantier : « Bouygues Bâtiment, construction privée. Notre volonté : réduire les nuisances. Notre engagement : vous écouter. Contactez-nous : 0800 39 40 41. » Le numéro se révélant n'être qu'un simple répondeur, ils décident d'appeler directement le siège de Bouygues Bâtiment, au 01 30 60 33 00. Standardiste – Bouygues bonjour. Arethur – Oui, bonjour madame, je vous appelle parce que je cherche à contacter Bouygues Bâtiments. J'habite rue (...)
       
    • La dernière chance
      Le 13 décembre 2010, les frères Poun, Arenaud et Arethur, ont pris le contrôle de la radio nantaise JetFM, pendant un peu plus de 7 heures, pour une émission fleuve en direct, intitulée « La dernière chance ». L'histoire se trouve ici : http://www.jetfm.asso.fr/site/Les-Freres-Poun-lundi-13-decembre.html L'ensemble de l'émission est ici présente en deux parties, en écoute sur avec le petit lecteur ci-dessus ou en récupérant les deux fichiers mp3. Voici un vague sommaire des deux parties : - Partie 1 3:55 La grande interview : Liliane B.20:38 Allô Conso : Essensis31:34 Toi tu viens avec nous : (...)
       
    • Essensis
      Bonjour, et bienvenue chez Danone Conseil. Vous souhaitez un conseil nutritionnel pour vous ou votre enfant, appuyez sur la touche 1. (bip) Dans le cadre de notre démarche de qualité de service, votre appel peut être enregistré. (musique douce) Nous vous remercions de bien vouloir patienter, nous allons donner suite à votre appel dans quelques instants. (bis) ... (soupir) Ah c'est chiant... Nous vous remercions de bien vouloir patienter, nous allons donner suite à votre appel dans quelques instants. (bis) Amélie bonjour pour Danone Conseil. Oui. Bonjour madame, je vous appelle concernant les yaourts (...)
       
    • Démasqué !
      Carodin Voix féminine. - Bienvenue sur le 3223, le numéro magique Audiotel. Veuillez indiquer le service ou l'entreprise auquel vous voulez accéder en le prononçant ou en le saisissant à l'aide des touches de votre téléphone. Arenaud Poun. - Carodin. Voix féminine. - Vous avez demandé (autre voix) Carodiiiiin. (première voix) Merci de patienter, sinon, dites : « Annulez » pour une autre demande. (blanc, puis musique aérienne, paroles : Doudadadou dada daaaaam, wéaaaa, tindinm tindinmmmmm) Femme. - Service consommateur, bonjour. A. P. - Bonjour, madame. Je suis bien chez Carodin ? F. - (...)
       
  • MARKETING, DISENT-ILS

    • En vers et contre tous
      N.B. Le Tigre publie une nouvelle édition du livre Marketing, disent-ils, de Josée Œil-de-Bœuf.
      Vous savez, les vieux poètes. La Fontaine, tout ça. Ceux qui courbaient l'échine en exergue de leurs livres : Monseigneur, [blablablablabla, deux pages de louanges], comme le dessein que j'ai de vous divertir est plus proportionné à mes forces que celui de vous louer, je me hâte de venir aux Fables, et n'ajouterai aux vérités que je vous ai dites que celle-ci : c'est, MONSEIGNEUR, que je suis, avec un zèle respectueux, Votre très humble, très obéissant, et très (...)
       
    • Entre Malibu et Malawi
      Campagne Gucci - 20 novembre (lancement à l'occasion de la Journée universelle de l'enfant) Nous, quand on allait à la plage, on prenait des méduses, des espadrilles, des tongs, que sais-je. Ou alors rien du tout, carrément. Mais la petitoune, à droite ! Tête nue alors qu'il est midi au soleil, elle est en charentaises Gucci. D'où son regard. Car que regarde-t-elle, l'air consterné et apeuré ? Sa charentaise Gucci. Elle en oublie de jouer avec son ours, dont elle tient l'oreille droite comme un guidon de Harley Davidson. Bonne pâte, l'ours sourit. Pas un doudou mâchonné à qui il (...)
       
    • Quand Lamia rencontre Emilia
      Campagne publicitaire affichage, presse écrite, Internet, mai 2009
      C'est assurément l'existence de quotas aux critères très sévères (fille + 95D) qui a voulu que dans le James Bond intitulé Le monde ne suffit pas (1999), le Dr Christmas Jones, spécialiste en armes nucléaires, ne soit autre que l'actrice Denis Richards. Quoi ! On ne peut donc pas avoir été l'héroïne de Sexcrimes, trimballer son nombril avantageux à l'air et ses seins plus avantageux encore sous un fin tissu blanc, tout en étant crédible dans une mission de désamorçage d'anciennes ogives nucléaires pour sauver le monde (...)
       
    • La faute à Volvo
      Blaise Pascal : « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. » Quatre siècles plus tard : Le cœur et la raison. Deux visages évanescents de femmes, deux figures féminines doubles à ravir Nerval ou David Lynch, blondes platines, lèvres mi-closes, yeux clos. Et une belle bagnole. Chez Hyundai, nous pensons qu’il est possible de satisfaire aussi bien le cœur que la raison. Ribéry, il a regardé la pub, et il s’est dit : tiens ! c’est pas con, ça, le coup du cœur et de la raison et des deux nanas. Le lendemain, nouvelle pub... Une jeune femme, comment dire... (...)
       
    • Google et les demoiselles
      Un navigateur est un logiciel conçu pour consulter le world wide web (www), ce que le langage courant traduira par « chercher des trucs sur internet ». Le premier terme utilisé était browser, de l’anglais to browse, « feuilleter un livre », mais Netscape Navigator arriva, qui imposa le navigateur, là où le Québec avait son fureteur, et où l’Académie française recommandait butineur, arpenteur, et... brouteur. Las ! Le marin l’a emporté sur le ruminant, et c’est ainsi que le navigateur, tout incorrect qu’il soit, est entré dans le langage. Mais comme Le Tigre adore les vieux (...)
       
  • PUBLICITÉ

Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site