DIM28MAI2017
Rubrique Agenda
 Accueil > Articles > Actualité > Récit


  • Là où il n’y a rien
    Le long de la Francilienne à vélo
    Nous sommes cinq à descendre du train. Il est 10h47. Le ciel est gris et le quai parfaitement rectiligne, la température extérieure avoisine les 2°C ; il ne pleut pas. Derrière moi PLAN 28, mon RER, sonne puis s'éloigne vers les dernières gares de la ligne : c'est ici, à Orsay-Ville dans l'Essonne, que commence mon voyage. À Orsay-Ville, François Maspero était presque au bout du sien. C'était il y a plus de vingt ans, en 1989. Lui était parti de Roissy-Charles-de-Gaulle, à l'autre bout de la ligne B du RER. Chaque jour il prend (...)
     
  • Lagardère²
    Un texte d'Arnaud Lagardère Antoine Zéo dans la peau d’Arnaud Lagardère en ce samedi soir 24 septembre 2011 avec des photographies (D.R.) tirées du site de la discothèque du Carré www.carre.be "After a few clicks you'll receive all information to have your own mega birthdayparty at Carré, including free entrance-tickets for as many friends you want to invite and a Bottle of Laurent-Perrier champagne." Bon, là-dessus au moins, on ne peut pas dire qu'ils se soient moqués de nous, les Belges. J'avais dit à Jade : « Invite tout le monde, chérie, tous tes amis, ça va être génial. » Elle a (...)
     
  • Nafissatou, tabou ! tabou !
    Comment France 2 s'en vint à Ziguinchor (à propos du reportage télévisé diffusé le 25 mai 2011, sur France 2, au JT de 20 heures) Un reporter en plan fixe, micro au poing, air grave de l'envoyé spécial en zone dangereuse. Il a tombé le gilet pare-balles, lève courageusement son front nu au vent africain. Rentre un peu les épaules à l'envol d'un oiseau, crainte légitime d'une rafale de kalache, d'un lâcher de bombes, d'un coup de queue de python ou d'une piqûre de flèche empoisonnée susceptible de le ravir à tout moment à nos (...)
     
  • De la mondialisation appliquée à l’édition
    La maison d’édition Masson existe depuis plus de deux cents ans. Elle subit aujourd’hui une « modernisation » à marche forcée due à son intégration dans un groupe international. Récit, de l’intérieur, de ces transformations.
    On ne vient pas par hasard à Issy-les-Moulineaux, deuxième poumon économique des Hauts-de-Seine après La Défense [23] et fief électoral d'André Santini [24] : dans le RER du lundi matin, à part (...)
     
  • Sept secondes avec Messi
    Barcelone, mardi 8 mars 2011. La scène est au stade du Camp Nou, rempli par un peu moins de 100 000 personnes. Le temps est frais, la pelouse « en bon état ». 21 heures 33 : à la 48e minute du match entre le FC Barcelone et le Arsenal FC, en 1/8 de finale retour de la Ligue des Champions, Lionel Messi, attaquant argentin de l'équipe locale, marque un but, permettant à son équipe de mener par 1 à 0 juste avant la mi-temps. C'est ainsi que la chose est archivée sur les almanachs de l'UEFA, la confédération européenne de football qui organise la compétition ; les fiches techniques des journaux spécialisés la (...)
     
  • Pourquoi (pas) Le Monde ? [texte intégral]
    Vers la fin de mon audition, je tente : Je veux du gonzo, même ! Du Hunter Thompson au Monde ! Sourires amusés de mes interlocuteurs, manifestement dubitatifs. Je reprends. Bon, d'accord, du gonzo soft... Allons-y donc pour du gonzo soft. Je ne sais même plus quand j'ai eu l'idée, ou l'envie, la première fois. Je me souviens d'une première hésitation, toute fin décembre 2010, en voyant que les candidatures pour diriger Le Monde étaient ouvertes jusqu'au (...)
     
  • Pourquoi (pas) Le Monde ?
    Cet article a été publié entièrement sur cette page : Pourquoi (pas) Le Monde ? [texte intégral]. Vers la fin de mon audition, je tente : Je veux du gonzo, même ! Du Hunter Thompson au Monde ! Sourires amusés de mes interlocuteurs, manifestement dubitatifs. Je reprends. Bon, d'accord, du gonzo soft... Allons-y donc pour du gonzo soft. Je ne sais même plus quand j'ai eu l'idée, ou l'envie, la première fois. Je me souviens d'une première hésitation, toute fin décembre 2010, en voyant que les candidatures pour diriger Le Monde étaient ouvertes jusqu'au 3 janvier 2011. Et puis, les (...)
     
  • Une nuit sur Chatroulette
    CHATROULETTE (de CHAT, conversation électronique, et de ROULETTE, jeu de hasard) est un outil consistant à être mis en relation avec des internautes du monde entier. C’est une des modes internet du moment. Le Tigre a demandé à deux utilisateurs novices de raconter...
    L’interface est sobre, pas très engageante, assez moche en somme. Degré zéro de la décoration. Apparemment nulle publicité ne clignote, à moins que notre navigateur rusé et son système anti-pub ne les aient fait disparaître. Si vous vous attendiez à trouver un peu du faste du casino dans cet univers-là, passez votre chemin. Sur la gauche (...)
     
  • Confessions d’un pirate anonyme
    Quand j'étais adolescent, au début des années 1990, nous n'avions pas accès à internet, mais j'avais des correspondants avec qui j'échangeais des cassettes. Dans le sabir du moment, nous étions des « swappers ». Nous mettions de la colle sur les timbres, et le destinataire, en les passant soigneusement sous l'eau, faisait partir le tampon afin qu'ils soient réutilisables ; pour un garçon de quinze ans qui a peu d'argent de poche, cela faisait une différence. C'était pour moi les premiers soupçons d'un accès gratuit à la culture, une culture que je n'imaginais même pas et que je (...)
     
  • Marc L. Genèse d’un buzz médiatique
    [Précision chronologique liminaire : Le Tigre est un magazine en papier qui paraît tous les deux mois. Cet article a donc été publié (cf. cartouche ci-dessus) début mars 2009. Le Tigre propose, sur internet, ses archives en accès gratuit, avec deux mois de décalage (i.e. lorsqu’un nouveau numéro remplace le précédent). À l’occasion de la sortie du volume 31 en kiosques et librairies, cet article est donc mis en ligne.] « Scandale : le web divulgue la vie privée (...)
     
  • Des bureaux face à face, côte à côte, et diverses combinaisons des deux
    Je vous écris d'une léthargie que ne troublent que le cliquetis des claviers, les déplacements de chaises à roulettes, les tapotements de doigts (la note dominante : ongles sur revêtement plastifié), le bourdonnement feulé des appareils de climatisation, les exclamations face aux ruades de l'ordinateur. Tracée au feutre par une main féminine sur un des tableaux muraux aujourd'hui, cette inscription : "Pensez-vous que Denis ressemble à Nicolas Cage ?", suivie (...)
     
Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site