JEU21SEP2017
Rubrique Agenda
 Accueil > Articles > Paroles > Rencontre


  • La Viande et le Trophée
    Entretien avec Alain T., ancien guide de chasse en Afrique
    Je sais pas de quoi vous voulez qu'on parle ? Euh... les safaris... Parce que vous nous aviez dit avoir été chasseur-guide en Afrique. Guide de chasse, promoteur de chasse : ce sont les gens qui organisent des chasses, des safaris... Enfin safari, c'est un bien grand mot. Faut vous dire qu'on parle du passé parce que ça n'existe plus les safaris. Comme la chasse en général a été tellement détractée, tellement critiquée par des bonnes âmes qui trouvaient que c'était insensé de faire du mal à de pauvres petits animaux (...)
     
  • Hommage à Walter Lewino
  • « J’ai entendu dire qu’on faisait partie de la France d’en bas »
    Entretien (deuxième partie), avec Yvonne C., 104 ans. Propos recueillis par Emilie Giaime et Thibault Camus. L'après-midi du 16 avril 2012, nous retrouvons Yvonne C. chez elle, dans l'appartement de deux-pièces où elle vit depuis 1939, rue du Cherche-Midi à Paris. On feuillette un petit carnet qui porte sur la couverture la date « 1975 » inscrite au stylo bille. Dans le tiroir ouvert du bahut, plusieurs (...)
     
  • « 1925, l’année de mes dix-huit ans... c’était une époque formidable »
    Entretien avec Yvonne F., 104 ans (1/2). Propos recueillis par Emilie Giaime et Thibault Camus. L'entretien a lieu dans l'appartement de deux-pièces où elle vit depuis 1939, rue du Cherche-Midi, à Paris. La deuxième partie de cette rencontre est publiée dans le numéro 18 du Tigre. Attention à ma chaise, parce qu'elle a quatre-vingt deux ans ! Elle n'en peut plus. Elle a été rafistolée je ne (...)
     
  • Des hommes... pas des crapules
    Le Tigre poursuit sa série de quatre entretiens avec des « flics » et des « truands », en activité et retraités. Pour ce deuxième volet, Le Tigre a rencontré dans le Midi de la France un ancien gangster. Son prénom a été modifié, ainsi que certains détails permettant de l’identifier.
    Entretien avec Gennaro, 72 ans, ancien gangster. Je viens d'un pays où on avait faim. C'était l'après guerre et nous sommes venus en France, comme ces immigrés qui arrivent aujourd'hui. En Italie, ce qui nous manquait le plus, c'était le quotidien : la (...)
     
  • « Tu braques, je pince »
    Le Tigre entame une série de quatre entretiens avec des « flics » et des « truands », en activité et retraités, afin de confronter souvenirs, points de vue et anecdotes. Pour ce premier volet, Le Tigre a rencontré un ancien policier de la brigade de répression du banditisme (BRB), qui a connu les grandes heures des années 1970. Son prénom a été modifié, ainsi que certains détails permettant de (...)
     
  • 100 % pur jus
    ENTRETIEN AVEC CLAUDE COURTOIS, Vigneron en Sologne. Claude Courtois nous accueille aux « Cailloux du Paradis », son exploitation de Soings-en-Sologne. Il nous offre un en-cas et nous emmène aussitôt visiter ses vignes. Nous traversons une grande prairie fleurie. Pourquoi ce champ n'est-il pas cultivé ? On fait des jachères volontaires avec des rotations très, très longues pour préserver la biodiversité. La vigne, c'est de la monoculture. Pour compenser il faut être proche de bois, de prairies et d'arbres fruitiers. La ferme fait vingt hectares : seulement six sont plantés de vignes, dont les deux tiers (...)
     
  • La vie mode d’emploi
    Entretien avec une concierge parisienne. Moi, j'ai déjà été interviewée par deux journalistes de Voici, sur Françoise Sagan. Elle a vécu dix ans ici, quand même ! C'est le premier appartement où elle ait habité aussi longtemps. Elle était au rez-de-chaussée et au premier étage, un double appartement avec un jardin. Ah, Mme Sagan... y a rien à dire, comme locataire ça a été l'une des plus adorables. Elle m'appelait par la fenêtre de la cuisine : « Gisèle ! Est-ce que vous avez des oignons ? » ― parce que Pepita, son employée de maison, souvent elle oubliait de faire les courses. Même Peggy, (...)
     
  • Un après-midi au PMU
    Mi-juin 2010. La Coupe du Monde colonise les écrans. Parmi les rares lieux qui échappent à cette frénésie, les bars PMU. Au « Métro », place Jacques-Bonsergent, nous avons rencontré « monsieur Jean » (c’est ainsi que l’appelaient d’autres joueurs qui nous ont conseillé de nous adresser à lui). Il a accepté de nous accueillir à sa table pendant deux ou trois heures, le temps de quelques courses, et de nous expliquer comment il jouait. C’était un samedi : courses à Auteuil, Caen, (...)
     
  • Au-delà de la sape
    SAPE : Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes. Rencontré par hasard aux Halles, Léon Ntoya, « sapeur spirituel », nous raconte ses recherches vestimentaires, de Kinshasa à Paris.
    Un entretien avec Léon Ntoya réalisé à colombes le 24 mai 2010 par Clément Charbonnier & Sylvain Prudhomme gros demi-gros photographies Clément Charbonnier C’est toi qui as décoré l’appartement ? Tout. Je fais, je défais, je refais, je modifie. J’aime modifier les choses. Ici c’est peut-être le quatrième ou le cinquième décor. Même les couleurs changent. Quand je (...)
     
  • Michel Butel : la presse à l’égal d’une œuvre
    À l’occasion du Salon de la Revue 2007, nous avions demandé à Michel Butel, le fondateur de L’Autre journal, de venir participer à une rencontre. C’était un dimanche, à l’heure du déjeuner : la salle était presque vide. Heureusement, il y avait un magnétophone. Voici quelques extraits.
    Je ne sais pas trop quoi raconter à propos de la naissance de L'Autre Journal, parce que, si le journal était un peu spécial, la (...)
     
Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site