DIM26MAR2017
Rubrique Agenda
Accueil > Articles > Paroles > Dictionnaire infidèle de l’amour >

Ambivalence

Ambivalence

Ambivalence
Mis en ligne le mardi 21 octobre 2008 ; mis à jour le mercredi 15 octobre 2008.

Publié dans le numéro XI (sept.-oct. 2008)

Mélanie, 31 ans

 

 

[définition] L’ambivalence dans l’amour, c’est vraiment : un jour c’est éclatant de bonheur, tout va bien, et dans le même mouvement, y a : « Non mais c’est pas possible » ou « Ce sera trop compliqué » ou « C’est ingérable » ou « C’est trop lourd » ou... ça dépend  ! Ou c’est : « Oui c’est lui, mais non en rfait c’est pas lui. » C’est ça, l’ambivalence. [exemple] Et ça, ça correposnd très bien à ma façon de vivre, avec des cycles, et du coup, d’où l’intérêt d’avoir une histoire d’amour qui va être un peu de continuité (sic) Je retrouve mon amoureux après quelque temps où l’on ne s’est pas vus, c’est vraiment super, c’est vraiment l’idée complètement, je suis complètement convaincue qu’il n’y a aucun souci que c’est avec lui que..., que j’aime qui il est, et caetera. Puis, tout à coup sur un détail, sur quelque chose, tout peut s’inverser et ça va être : « Non c’est impossible de passer ma vie avec cet homme-là, il ne me convient pas du tout, en fait. » Voilà, et du coup ça se termine souvent en confusion : « Mince, il y a deux jours je pensais que c’était lui, là c’est plus lui. Où j’en suis ? » Voilà c’est ça. Avec je dirais le même enthousiasme. Ouais bon, ça s’améliore avec l’âge, quand même un peu. (Rire.) Mais ça a été ça pendant longtemps, et puis c’est fatiguant à vivre. Voilà, donc du coup, une histoire d’amour permet d’avoir l’impression d’avoir quelque chose qui dépasse un peu ce truc de cycle ou de haut et bas que je peux vivre au quotidien, je dirais presque.


Documents joints :
Flash Video, 6.9 Mo
Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site