MAR19SEP2017
Rubrique Agenda
Accueil > Articles > Tigreries > Je suis avec >

Arnaud L. et Nicolas S.

Arnaud L. et Nicolas S.

Arnaud L. et Nicolas S.
Mis en ligne le vendredi 31 août 2007 ; mis à jour le vendredi 17 août 2007.

Publié dans le numéro IV (ÉTÉ 2007)

29 mai. Je suis avec Arnaud Lagardère, il est 17h45, il monte dans sa voiture, il sort des locaux de l’Autorité des marchés financiers, il y a passé huit heures et quarante-cinq minutes, il ferme les yeux, la voiture démarre, il allume son téléphone portable. Il a vingt-sept messages en attente, plus une quinzaine de SMS. Il est épuisé. Il regarde la rue parisienne, tous ces gens qui marchent et qui ont l’air d’avoir une vie normale, il ne comprend pas pourquoi autour de lui tout semble s’effilocher, il ne comprend pas ce qui se passe avec Nicolas Sarkozy, celui qu’il appelait « son ami, son frère » devant tous ses cadres, et qui semble l’abandonner en pleine déroute. Sarkozy qui proposerait à Bolloré de racheter TF1. À Bouygues de reprendre les parts de Lagardère dans EADS. Arnaud Lagardère soupire, il a fait tellement d’efforts. Viré Génestar de Paris-Match. Demandé à Elkabacch d’en faire encore plus à Europe 1. Empêché Esperandieu de sortir l’article sur l’abstention de Cécilia Sarkozy au JDD. Tout ça pour quoi ? Pour un groupe qui est plus fragile que jamais, lâché par l’Élysée... Son mentor Jean-Paul Gut va devoir quitter EADS, viré à cause des Allemands. Didier Quillot, nommé à la branche presse pour augmenter les marges, se révèle être un charcuteur sanglant, provoquant des menaces de grèves... Et puis ce délit d’initié qui lui colle à la peau, cette revente d’actions EADS quelques jours avant qu’on n’apprenne les retards de l’Airbus A380... Il repense à cette interview qu’il avait donnée au Monde, préférant être qualifié d’incompétent plutôt que de malhonnête, sa voiture s’engage dans la rue de Presbourg, siège de la société qui porte son nom, son père est mort trop tôt, Arnaud n’était pas prêt, d’ailleurs avait-il envie d’être prêt un jour, avait-il envie de se coltiner ces gens-là, il n’y qu’avec les sportifs qu’il s’entend bien, des taiseux comme lui, il décroche son téléphone, il a 46 ans.

29 mai. Je suis avec Nicolas Sarkozy, son téléphone sonne, on lui annonce Arnaud Lagardère, « Junior » l’énerve, il lui rappelle ce petit garçon en CM1 qui l’adorait et qui lui prouvait constamment par plein de petites attentions maladroites, mais il était si bête, Nicolas Sarkozy demande à son secrétariat de prendre le message, il a 52 ans.

Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site