MER28JUI2017
Rubrique Agenda
Accueil > Articles > Sommation > Allo Conso >

Allô Les 2 Vaches

Allô Les 2 Vaches

Allô Les 2 Vaches
Mis en ligne le mardi 1er mai 2007 ; mis à jour le mercredi 22 août 2007.

Publié dans le numéro III (juin 2007)

Numérotation. Voix féminine enregistrée Bonjour et bienvenue chez Stonyfield Conseil. Vous souhaitez un conseil nutritionnel, appuyez sur la touche 1. Vous avez une question ou une remarque sur nos produits Les 2 Vaches, appuyez sur la touche 2. Pour toute autre demande, appuyez sur la touche 3. Vous voulez des informations sur la loi Informatique et liberté, app... Bip. Tonalité.

 

Voix féminine - Caroline pour Stonyfield, bonjour.

Arenaud Poun - Bonjour madame, j’appelle pour parrainer une vache.

C. - Oui... C’est sur internet que ça se fait, monsieur.

A. P. - Alors, madame, je suis sur internet, si je vous appelle, c’est pour avoir un conseil.

C. - Ah ben, mais vous me dites que c’est pour parrainer une vache ?

A. P. - Ben je veux parrainer une vache, mais avant de parrainer, je vous demande quand même des conseils, des renseignements, non ?

C. - Ben oui, mais le parrainage se fait sur internet, c’est tout simplement pour ça que j’ai répondu à votre question.

A. P. - Ouais, ouais, mais je vais vous en poser une autre si vous voulez bien. J’aimerais...

C. - Y a aucun souci.

A. P. - D’accord, vous connaissez les vaches, et on peut en parler un instant, non ?

C. - Ben je suis là pour ça, monsieur, mais simplement vous m’avez dit Je voudrais parrainer une vache, vous allez quand même pas m’en vouloir parce que j’ai répondu à votre question, que ça se faisait par internet.

A. P. - Non mais j’ai eu tout à coup l’impression que j’allais peut-être me retrouver sans explication, et sans rien sur...

C. - Ah non...

A. P. - ... sur Bérénice.

C. - ... J’raccroche pas comme ça ! Je raccroche pas comme ça si vous avez pas terminé.

A. P. - Ah bon. D’accord. Alors écoutez, est-ce qu’on peut parler de Bérénice ? J’aimerais parrainer Bérénice, celle qui est « très élégante ».

C. - (Blanc.) Mmm Mmm.

A. P. - Bérénice, est-ce que là en ce moment, elle va bien, déjà, d’une part ?

C. - (Long blanc.) Alors ça c’est sur internet. Au niveau du parrainage on suit pas les vaches en direct. En fait. Sur internet.

A. P. - C’est-à-dire que... en fait... Moi, bon, déjà vous dire que j’aime les vaches, ça, ça paraît évident quand on appelle Allô les 2 Vaches. Mais, moi j’ai envie de parrainer et je vais le faire assez rapidement après avoir raccroché avec vous, sur internet comme vous dites.

C. - Mmm.

A. P. - Mais j’ai vu que quand on parrainait une vache, eh ben quatre fois par an on avait des nouvelles d’elle, par internet, quoi.

C. - Oui. Oui. Vous recevez des mails j’imagine, qui vous donnent des nouvelles des la vache, disons. Mais tant que vous l’avez pas parrainée, moi je sais pas, je me suis pas inscrite sur le site, donc j’ai pas de nouvelles de Bérénice.

A. P. - Vous avez pas de nouvelles de Bérénice. Et ni de Sidonie qui est...

C. - Nan.

A. P. - ... qui est « calme et douce »

C. - Nan.

A. P. - OK, donc. Parce que moi en fait le truc c’est que j’hésitais entre Bérénice et Sidonie.

C. - Hum-mmm.

A. P. - Je veux bien que Bérénice soit très élégante mais si elle est pas calme, ça m’ennuie un peu qu’elle soit excitée comme ça avec des gens qui peuvent visiter des champs avec leurs enfants.

C. - Mmm ? J’vois pas où vous voulez en venir, là.

A. P. - Non, mais c’est parce que je voulais savoir si vous, Bérénice ou Sidonie, ce que vous dites, c’est que vous avez pas de nouvelles d’elles. Donc vous pouvez pas m’aider à faire ce choix.

C. - Non.

A. P. - OK. (Soupir.) Et... Mmm... Alors par contre ce que vous pouvez me dire et m’assurer, c’est que si je m’incris, eh bien j’aurais des nouvelles de la vache quatre fois par an ?

C. - Ben si c’est inscrit sur le site... Je suis en train d’y aller, là, donc on va voir ensemble.

A. P. - Ah vous voyez (Très ému.) si vous êtes sur le site, vous voyez Pistache, elle est trop mimi aussi celle-là. Pfff. Et Lulu la mignonne ! Vous êtes sur le site, là ou pas ?

C. - Oui.

A. P. - Ah oui, c’est excellent. Même si vous les connaissez pas... Au feeling p’t’être ? Vous allez peut-être pouvoir me conseiller entre Béné et Lulu.

C. - Ah nan, j’peux pas choisir à votre place...

A. P. - Vous pouvez pas choisir à ma place ? Parce que regardez Lulu comme elle a l’air trop mimi, quoi !

C. - Mmm. Non, mais je vais pas pouvoir choisir à votre place. C’est à vous de choisir.

A. P. - Non mais est-ce que vous voyez les vaches maintenant. Vous les voyez, sous les yeux, les vaches, ou pas ?

C. - Oui. Oui-oui.

A. P. - Bon, alors qu’est-ce que vous pensez de Lulu et de Béni. Béni par exemple, on en parle très peu.

C. - Mais j’ai pas, j’ai pas à vous donner mon avis ! Je suis pas... Je suis là pour répondre à toutes vos questions, si vous voulez, y a aucun souci, mais j’ai pas à vous donner mon avis sur laquelle vache je préfère.

A. P. - Mais, euh, Pot-de-Colle par exemple, vous l’aimez bien ? Elle est « très câline » paraît-il. Une Hollandaise très câline !

C. - Bon, qu’est-ce que vous voulez ? Vous voulez qu’on vous conseille sur Les 2 Vaches, vous voulez qu’on transmette votre demande auprès du service ?

A. P. - Ben j’aimerais bien.

C. - Alors, votre nom ?

A. P. - Arenaud...

C. - Que vous écrivez comment ?

A. P. - ... Poun. A-R-E-N-A-U-D. Aaaarrreuunaud.

C. - Mmm. D’accord.

A. P. - ... Poun ! Poun, P-O-U-N.

C. - Ça c’est votre prénom ?

A. P. - Ah non, ça c’est mon nom de famille, mon prénom c’est Arenaud.

C. - Arenaud, A-R-N-A-U-D.

A. P. - Eh ! Ho ! Vous allez me parler sur un autre ton, madame. Parce que moi j’appelle pour parler de Bérénice et de Lulu, et d’avoir des nouvelles, et puis vous me parlez vraiment n’importe comment.

C. - Ça s’écrit A-R-N-A-U-D ou A-R-E-N-A-U-D ?

A. P. - Areunaud. A-R-E-N-A-U-D.

C. - D’accord et votre nom de famille c’est Poun, c’est ça ?

A. P. - Oui, exactement.

C. - Je vous ai pas mal parlé, donc...

A. P. - Excusez-moi, je m’emporte un petit peu, mais c’est parce que par rapport à Bérénice et Lulu, bon... Et donc, voilà, l’objet de ma demande, c’est... Bérénice, Lulu...

C. - Je vais déjà prendre votre adresse, s’il vous plait ?

A. P. - Oui, euh. Pis après faut que je me dépêche là parce que mon chef va pas être content. Alors mon adresse 47.

C. - Ouououiiiii.

A. P. - Rue. (Courte pause.) Darrasse. D-A-deux R-S-S-E.

C. - Deux S-E. Le code postal ?

A. P. - 75015 Paris.

C. - D’accord, un téléphone, s’il vous plait, monsieur ?

A. P. - Euh. 06 77...

C. - Oui.

A. P. - 05...

C. - Oui.

A. P. - 08 54.

C. - 06 77 05 08. 54 vous m’avez dit à la fin ?

A. P. - Oui, et avant de raccrocher, juste un dernier truc par rapport à l’actu des vaches. Est-ce que vous, vous étiez au West Neck, au Who’s Next ? La soirée. Vous savez, là y a eu une soirée.

C. - Oui, non, j’y étais pas.

A. P. - Vous y étiez pas ?

C. - Non.

A. P. - Et vous en avez entendu parler de la soirée.

C. - Un petit peu oui.

A. P. - C’était au Who’s Next, c’est ça ?

C. - Oui. Oui.

A. P. - Et... Euh, genre ça a bien dansé, ça a parlé vaches, enfin y avait de la bonne ambiance ?

C. - Et ben je peux pas vous dire puisque j’y étais pas. Je peux simplement vous dire qu’il y avait un stand Les 2 Vaches justement à ce salon.

A. P. - Yes. OK. Eh ben, merci beaucoup Sidonie...

C. - Bien, moi je vais transmettre, je transmets votre question suite au parrainage Les 2 Vaches ?

A. P. - Ouais, voilà.

C. - On vous rappellera.

A. P. - Exactement. Je vous remercie en tout cas.

C. - Au revoir, monsieur.

A. P. - Merci Lulu !

Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site