DIM20AOU2017
Rubrique Agenda
Accueil > Articles > Sommation > Allo Conso >

« Il mange rien »

Kellog’s

« Il mange rien »

« Il mange rien »
Mis en ligne le vendredi 2 janvier 2009.

Publié dans le numéro XI (sept.-oct. 2008)

(Tonalité. Composition du numéro.)

Arenaud Poun. (Soupir, murmure.) - Ah, c’est pas vrai ! C’est pas vrai !...

(Ça sonne. Musique d’attente.)

Voix féminine. - Service consommateurs Kellog’s, Audrey *** à votre service, bonjour !

A. P. - Oui, bonjour madame. Je suis donc au service consommateurs Kellog’s. C’est ça ? Vous êtes Audrey.

A. - Tout à fait.

A. P. - Bonjour, moi je suis Jean-Claude.

A. - Bonjour.

A. P. - Je vous appelle parce que j’ai actuellement la garde de mon neveu, qui a quatorze ans...

A. - D’accord.

A. P. - Qui est en troisième, qui passe le Bep’s à la fin de l’année, et je suis un peu inquiet dans la mesure où il est hyper crevé le matin, comme pas mal d’ados, qu’il a pas un tonus débordant ni une énergie vitale énorme

A. - D’accord. D’accord.

A. P. - Et que quand j’étais à son âge, je prenais pas mal de Choco-Pops ou d’autres produits de Kellog’s, des corn flakes, on n’achetait que ça à la maison, et donc, quand je lui fais la remarque que une canette de Coca-Cola même si elle est pas Coca-Cola Zéro ou Coca Light, c’est peut-être pas suffisant pour être vigilant en cours, il me traite de vieux con et il trouve que les corn flakes c’était bon pour ma génération. (Petit gloussement excédé.) J’ai trente-cinq ans, donc ça me pose un... Donc je vais devoir travailler là-dessus, quoi !

A. - Oui oui oui. Bien, je vous remercie de nous avoir contacté. Ce que je vais faire c’est que je vais prendre vos coordonnées, et je vais les transmettre directement à notre diététicienne et elle va vous rappeler immédiatement dès qu’elle est disponible, pour vous expliquer tout cela. D’accord ?

A. P. - Alors attendez, j’appelle un service consommateurs, en l’occurrence Kellog’s que je connais bien, et vous me dites que vous pouvez pas me... enfin me... On peut discuter deux minutes, vous devez connaître deux, trois problématiques des Corn Flakes et des adolescents, parce que j’ai vu sur votre site Internet pas mal de choses pour ça, avec la semaine qui est déclinée, avec des marques de corn flakes en fonction du rythme de la semaine...

A. - Mm-mm.

A. P. - Vous pouvez peut-être me parler un peu ! Ce que je veux c’est peut-être parler un peu, tout simplement, peut-être. Je sais pas.

A. - Alors, je ne suis pas diététicienne, hein. C’est pour ça que je préfère vous transmettre directement la diététicienne de Kellog’s... Je vois qu’elle est disponible, maintenant.

A. P. - Ah ! Vous voulez me passer quelqu’un, en fait ?!

A. - Voilà !! Je vous transmets à la diététicienne.

A. P. - Ah, ben je veux bien, alors. Impeccable, oui.

A. - Bonne journée.

A. P. - Au revoir, Audrey, merci beaucoup.

A. - Au revoir.

(Bip. Musique d’attente.)

Voix féminine - Service consommateurs Kellog’s, Armelle *** bonjour !

A. P. - Oui, bonjour Armelle. Je m’appelle Jean-Claude, je vous explique ma situation. J’ai la garde de mon neveu qui a quinze ans, qui est en troisième, qui passe le Bep’s, et qui pour son petit déjeuner prend uniquement une canette de Coca-Cola.

A. - Ah, oui d’accord.

A. P. - Oui ça me faisait rire au début, mais là je ris plutôt jaune. Et quand je lui parle de prendre des corn flakes, comme moi je prenais quand j’étais plus jeune, il me dit que c’est un truc de vieux con. (Rire excédé.)

A. - Ah !! (Rire.)

A. P. - J’arrive pas trop à le motiver. Qu’est-ce que vous avez envie de dire là-dessus, par rapport à ça ?

A. - Alors, il y a juste le Coca qui lui fait envie le matin, c’est ça ?

A. P. - C’est ça, oui. Il mange rien.

A. - Est-ce que vous avez essayé avec les barres de céréales ? Ce sera plus pratique par exemple à emmener, s’il préfère manger...

A. P. - Oui, mais on sait bien qu’un petit déjeuner c’est rapide...

A. - Oui. Alors moi j’ai la solution. Pour des enfants qui ne déjeunent pas du tout, il boit simplement du Coca, ça sert à rien.

A. P. - Non, mais quand je vous dit ça, c’est la pire des situations, sinon, il peut prendre et avaler un gâteau Prince ou un bout de pain, etc. mais moi je trouve que les corn flakes c’est un truc assez bon, ça permet de garder un certain dynamisme, et surtout il y a des sucres lents j’imagine. Enfin, je sais pas ?

A. - Effectivement. Par contre si ça ne lui fait pas envie, ou c’est démodé pour lui, son âge, c’est vrai que c’est autre chose, donc les barres ça se présente sous une autre forme, qui contiennent un peu plus de sucre effectivement mais le sucre on en a besoin, et ce, dès le matin après le jeûne de la nuit qui a été très long, donc ça peut être une solution à lui proposer. Sinon. Est-ce que vous connaissez les packs Variety’s ?

A. P. - Noon, c’est quoi les packs... Non mais juste alors un moment donné, je vous écoute sur les packs Variety’s, mais à un moment donné il me dit : « D’t’façon, j’en ai marre, les corn flakes... » (parce qu’à un moment donné il prenait des Coco Pop’s, j’sais pas si vous voyez ce que c’est ?

A. - Oui tout à fait.

A. P. - ... des trucs au chocolat.) Et il m’dit : « Oh j’en ai marre de tes Choco Pop’s, d’t’façon les corn flakes ça a toujours le même goût. » J’lui dit (Très fort, avec le ton.) : « Mais tu veux rire Mathias ?!! Nous n’avons jamais eu à notre disposition autant de produits pour le petit déjeuner à la fois sains et savoureux !! »

A. - C’est vrai que la gamme des produits Kellog’s est très vaste.

A. P. - Non, mais je lui dit : « Tu veux rire ?! Mathias, tu veux rire ou quoi ?!! » Enfin ! On a des Choco Pop’s, on a des corn flakes, on a des Smack’s, j’ai acheté je sais pas combien de marques de corn flakes, et il me dit : « D’t’façon ça a toujours le même goût. » Je lui dit : « Mais tu veux rire, Mathias ! »

A. - Il n’aime pas le pain non plus je suppose ? Au petit déjeuner ?

A. P. - Siiii, il mange quelques biscottes avec moi, mais, il pas de quoi...

A. - Ah, mais l’essentiel c’est qu’il ne parte pas le ventre vide. S’il arrive à manger quelque chose qui lui fait envie, il faut lui proposer plein de produits différents, il sera forcément attiré plus par l’un ou plus par l’autre.

A. P. - Mm. Oui mais justement une fois. Une fois, une fois, il s’était couché tard. Il avait terminé une rédaction, il me dit : « J’ai pas le temps, et caetera, faut que je relise ma rédaction », il avait deux trois trucs à corriger, des fautes d’orthographes, bon, et là je me munis du petit dépliant que j’ai vu sur le site Internet, et je lui dit (Récitant comme dans une pub télé.) : « Couché tard hier soir, même levé tôt ce matin, et juste assez de temps pour finir ta dissertation et déguster un bon bol de céréales », et je lui donne, vous savez, le corn flakes original avec du yaourt dedans.

A. - Oui ?

A. P. - Il me regarde et il me dit : « Mais t’es vraiment un vieux con, toi. Tu vois pas, ces bandes dessinées c’est pour des mômes de sept huit ans, j’ai quinze ans, tu crois quand même pas que tu vas m’appâter avec les petits déjs malins en trois points de Kellog’s. »

A. - Ah, oui, d’accord, donc il est dans une crise d’adolescence.

A. P. - (Hurlant.) J’en ai bien peur !

A. - (Rires.) D’accord.Oui donc moi je vais vous proposer les packs Variety’s parce que là vraiment vous trouverez tout un assortiment de céréales Kellog’s...

A. P. - Est-ce que ça fait un peu branché ? Est-ce que ça va plaire à Mathias ?

A. - Alors en fait ce sont des petits paquets de trente grammes environ. Et là, donc vous avez toute une gamme de céréales : les Frosties, les Miel Pop’s Cracks, qui est un nouveau produit...

A. P. - Miel Pop’s Cracks, ah oui. Et qu’il me dise pas que c’est toujours pareil, hein ! Parce que moi je lui dit : « Tu veux rire ! Nous n’avons jamais eu à notre disposition autant de produits pour le petit déjeuner à la fois sains et savoureux ! »

A. - (Petit rire gêné.) Hum-mm. Oui donc ça c’est un nouveau produit, composé d’avoine, de seigle et d’orge, en forme d’anneaux en fait.

A. P. - (Respiration de malade, souffle, paraît très perturbé. Un fou rire étouffé.) Oui, oui. D’accord.

A. - Après vous avez d’autres céréales, comme les Chocos, les Choco Pop’s. Il pourra vraiment varier avec tous. Il y en aura forcément un qui lui plaira le matin.

A. P. - D’accord.

A. - Après n’hésitez pas non plus à lui donner aussi un verre de jus de fruits, ou un fruit entier s’il préfère.

A. P. - D’accord. Bon finalement si je comprends bien, c’est pas hyper grave qu’on prenne pas de corn flakes du moment que on mange quelques trucs le matin, quoi. Il faut pas se focaliser sur les corn flakes en gros.

A. - Alors si c’est pas des céréales, vous pouvez lui donner une biscotte ou deux, ou du pain pour changer, des biscuits. Du moment qu’il mange. Mais il faut un produit céréalier pour tenir, pour tenir la journée, en fait.

A. P. - Ah c’est ça. C’est le produit céréalier qui est indispensable, en fait.

A. - Voilà, car sinon, il aura un creux dans la matinée et il manquera d’énergie.

A. P. - Oui...

A. - Ça c’est le risque. En fait, les céréales ont comme bénéfice qu’elles diffusent progressivement l’énergie dans notre organisme.

A. P. - Ben oui, c’est ça. Bon.

A. - On peut rester en forme...

A. P. - Non, mais j’lui dit, là, j’lui dit, mais alors excusez-moi, mais alors le texte m’a fait sourire et je me suis senti, pas concerné, mais ça m’a touché, alors peut-être que ça touche pas les enfants de quinze ans, mais... Ce qui me faisait rire (Rire.), c’était le petit bonhomme ! P’tit dèj express le lundi. Il est avec le sèche-cheveux, il est avec ses rollers dans l’appart avec son bol, vous visualisez un peu la figurine, non ?

A. - Tout à fait.

A. P. - Puis à un moment donné, il y a.. Donc moi de temps en temps le matin, je... pendant une semaine je me suis amusé à faire jouer le petit bonhomme, quoi ! Vous auriez vu la réaction de Mathias ! Quelle teigne ! Je lui dit : « Le lundi matin. (L’hoooreur du lundi matin !) Pour éviter une liquéfaction totale, fais le plein d’énergie avec un bol de Kellog’s Choco Pop’s ! »

A. - (Rire.) En plus vous avez vu les arguments pour qu’il prenne son petit déjeuner, hein !

A. P. - Ben voilà, j’essaye de mettre du mien, mais c’est pour ça que je me permettais de vous appeler, et on va raccrocher parce que je suis sur mon lieu de travail et on me regarde un peu bizarrement, mais, enfin, les gens me trouvent un peu bizarre, en général.

A. - (Rire.) C’est normal, ils ne comprennent pas la conversation, ils peuvent se faire une mauvaise idée. Sinon, je vais vous proposer...

A. P. - Vous vous me trouvez un peu bizarre, enfin ?

A. - Pas du tout, justement vous essayez d’aider un adolescent qui ne souhaite pas manger. Donc c’est plutôt... bien ! (Rire.) Au contraire.

A. P. - Oui mais ça c’est sur le message. Oui mais moi quand vous m’avez au téléphone, ça fait six minutes qu’on discute à peu près, vous me trouvez normal, enfin... Vous me trouvez pas bizarre.

A. - (Étouffant un fou rire.) Non pas du tout, monsieur.

A. P. - (Blanc.) Mais vous me promettez ?

A. - Ah oui oui oui, moi je vous promets : il n’y a rien de bizarre à me poser cette question.

A. P. - Mais est-ce que dans la manière dont je formule les choses vous trouvez ça étonnant ?

A. - Vous êtes, vous êtes, vous y mettez... du cœur.

A. P. - Oui bon ben voilà je suis engagé.

A. - Oui tout à fait. Vous faites très bien. Vous revenir donc à cet adolescent, donc qui ne souhaite pas manger...

A. P. - Mathias !

A. - Voilà.

A. P. - Il s’appelle Mathias !

A. - Vous pouvez également... Mathias, donc. Vous pouvez donc lui proposer les céréales Trésor, qui sont un peu plus originales, on va dire, car ce sont des céréales qui sont fourrées au chocolat.

A. P. - Fourrées au chocolat ? Mais ça a quoi d’étonnant ? Moi j’en mangeais bien des céréales fourrées au chocolat !

A. - Voilà. Mais là c’est un nouveau produit, il y en a à base de chocolat et de caramel ou chocolat-noisette...

A. P. - Mais pourquoi c’est original ?

A. - Ben c’est la forme en fait, et c’est vrai que le paquet n’a pas d’image... ne fait pas de publicité concernant des enfants de plus jeune âge, en fait. C’est peut-être ça qui le dérange, aussi. Effectivement sur certains paquets on propose des objets promotionnels, qui ne correspondent pas à ses attentes au niveau de son âge.

A. P. - Oui enfin je suis désolé, il a quinze ans Mathias, il est pas encore en âge de prendre un café-clope le matin. Il est en âge de prendre des céréales. J’ai trente-cinq ans, j’en prend encore et j’en prenais, j’en ai pris jusqu’à vingt-cinq ans, quand j’ai passé mon diplôme de comptable informaticien.

A. - Oui mais là étant donné qu’il dit que tout ce que vous lui proposez est démodé, à mon avis vous pouvez lui proposer ces céréales, et il sera plus tenté par ces produits.

A. P. - D’accord.

A. - Plutôt que des jeux pour les enfants de plus jeune âge.

A. P. - D’accord. C’est noté, et je vous remercie pour vos conseils.

A. - Je vous en prie, c’est normal, c’est moi qui vous remercie pour votre appel.

A. P. - Au revoir.

A. - N’hésitez pas si vous avez besoin d’autres informations. Nous restons à votre écoute.

A. P. - Vous, vous vous appelez comment ?

A. - Je m’appelle Armelle ***.

A. P. - OK, Armelle ***, à bientôt, je vous rappellerai peut-être.

A. - Très bien, bonne journée monsieur.

A. P. - Que votre soirée soit douce, au revoir Armelle.

 

 

 

 

Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site