MER29MAR2017
Rubrique Agenda
Accueil > Articles > Sommation > Allo Conso >

Carrefour : alerte prix

Carrefour : alerte prix

Carrefour : alerte prix
Mis en ligne le mercredi 11 avril 2007 ; mis à jour le lundi 10 septembre 2007.

Publié dans le numéro II (mai 2007)

Arenaud Poun [A], notre chroniqueur, appelle au téléphone le service Alerte Prix de Carrefour. Texte en version intégrale et fichier audio.

(Tonalité. Bip. Musique. Voix de femme enregistrée :) Bienvenue chez Carrefour. Si vous connaissez le nom du service auquel vous voulez accéder, prononcez-le maintenant. Sinon, patientez quelques instants. (Musique.) Avec le 32 35, vous pouvez contacter un magasin, connaître ses horaires, ses ouvertures exceptionnelles et ses coordonnées. (Musique. Voix d’homme enregistrée :) Vous pouvez signaler une alerte prix, obtenir des informations sur le pro...

Arenaud - (Fort.) Alerte prix.

Voix enregistrée homme - ... gramme de fidélité Carrefour, accéder au...

Voix enregistrée femme - Alerte prix. Je vous mets en relation avec le service Alerte prix.

Voix enregistrée homme - Pour toujours améliorer la qualité de notre service, cette conversation peut être enregistrée (Musique qui continue)

Homme - Ligne Alerte prix Carrefour, bonjour.

A. - Je suis bien à Alerte prix ?

H. - Tout à fait.

A. - Monsieur, je vous appelle pour deux alertes.

H. - Je vous écoute.

A. - La première concerne un paquet de Chokini. J’ai acheté un paquet de Chokini dans un Franprix non loin de chez moi...

H. - Oui...

A. - À un euro vingt-trois, et j’ai vu que le même paquet de Chokini était à un euro trente-sept dans le Carrefour près de chez moi.

H. - Très bien. Puis-je prendre le code-barre du produit s’il vous plaît ?

A. - Le code-barre du produit je ne l’ai pas, monsieur.

H. - Je vais essayer de le retrouver.

A. - Parce que là je suis un peu... un peu... furieux contre toutes ces publicités : « Si vous trouvez moins cher, appelez-moi ». Ben moi j’appelle, justement, j’appelle parce que j’en ai marre de toutes ces publicités...

H. - Je comprends pas, vous en avez marre de toutes ces publicités qui vous invitent à nous contacter pour qu’on puisse procéder au remboursement de la différence, ou c’est de la différence de prix que vous en avez marre ?

A. - Non, mais ce qui me fatigue un peu, si vous voulez, c’est que c’est pas uniquement que Carrefour, c’est un peu tous vos concurrents : là où la vie est moins chère, pour citer Auchan, Carrefour : rappelez-nous si y a des prix moins chers, ce qui sous-entend que vous êtes toujours moins chers. Or, je trouve un paquet de Chokini à un euro vingt-trois dans un Franpris qu’est pas pourtant réputé pour être un gros block-buster au niveau des prix...

H. - Des ventes...

A. - Des ventes, oui... Et je trouve un paquet de Chokini qui est...

H. - Ah par contre le nom vous l’écrivez comment ?

A. - Chokini, C-H-O avec un K, K-I-N-I

H. - C’est que je le retrouve pas Chokini...

A. - C’est des marques, vous en avez pas mangé vous des gâteaux comme ça ? C’est des marques de gâteaux pourtant assez connues...

H. - Oui... Enfin, là je suis en train de taper sur une base de données. Donc, c’est pas moi qui doit le reconnaître, c’est la base de données.

A. - Ah bah la base de données, monsieur, vous... Si je lis bien ce qui est spécifié : « Carrefour reste en alerte permanente pour vous garantir les prix les plus bas...

H. - Ouais...

A. - ... Les prix c’est important. On veut tous payer moins cher. Pour vous garantir les prix les plus bas, chaque mois nous contrôlons les prix de 50 000 produits présents dans nos magasins. » Donc sur les 50 000 produits, j’espère, j’imagine, j’ose espérer que il y a un petit paquet de Chokini dans tout ça, non ?

H. - On est deux à l’espérer. Par contre, afin que je puisse d’une part donc procéder au remboursement de la différence, et d’autre part faire la demande de l’annulement en rayon auprès du magasin, il me faudrait le code-barre du produit pour que je puisse le retrouver. Là comme je vous dit, j’ai essayé de taper « Chokini », à moins que... Vous avez le ticket de caisse sous les yeux ?

A. - Je n’ai pas de ticket de caisse, non non non. J’ai voulu, je vous dis, je me suis dit : « Allez je vais les prendre en faux parce que ça commence à bien faire toutes ces pubs, là, mensongères... » Donc je suis allé dans un Carrefour, dans le XVIe arrondissement pour ne rien vous cacher puisque j’habite à Paris et qu’il y en a qu’un, oui, exactement, oui, et un Franprix après, pas loin de chez moi...

H. - Sur les Champs-Élysées, non, c’est pas celui-ci ?

A. - Le Carrefour du XVIe, là ?

H. - Non non, le Franprix.

A. - Oui, non non, le Franprix était pas très loin. De toutes façons selon votre pub, il y a écrit trente kilomètres, hein.

H. - Tout à fait, tout à fait.

A. - Donc, moi je suis dans le centre de Paris, et je vais dans le XVIe, bon c’est...

H. - C’est pas ça en fait qui est...

A. - (S’énervant) Je comprends pas le délire, je comprends pas le délire, là. J’ai l’impression qu’on se fout de nous, non ? Vous avez pas l’impression que tout ça c’est une immense farce, monsieur ? C’est pas une immense farce tout ça ?

H. - Pas du tout. Parce que je suis pas là pour travailler pour faire des farces aux gens. Je vais vous expliquer, hein. Nous, monsieur, effectivement, vous avez eu le bon réflexe, de nous contacter lorsque vous avez vu une différence de prix. Il faut savoir que...

A. - Y a une alerte ! J’appelle le 32 35, hein !...

H. - C’est le bon réflexe.

A. - ... Appelez, appelez-nous !, mobilisez-vous... (Gros soupir.) J’en peux plus de ces pubs mensongères. Je vous écoute, excusez-moi, je vous ai coupé, monsieur.

H. - Je vous en prie. Donc, euh, on a mis en place ce service afin qu’on puisse s’aligner par rapport à nos concurrents, et même dans un autre magasin Carrefour, hein. Il peut y avoir des différences de prix entre deux magasins Carrefour. Vous nous contactez, vous nous communiquez le code-barre. Et puis donc Carrefour s’engage, d’une part au remboursement de la différence, et puis d’autre part à l’alignement du prix. Là j’aurais bien voulu que vous me communiquiez le code-barre, au moins ç’aurait été, euh...

A. - Mais le code-barre, monsieur, Chok-Chokini...

H. - Un exemple, monsieur...

A. - Chokini... Chokini...

H. - Attendez, au moins ça aurait pris, au moins un exemple pour ce paquet de chocolat...

A. - Non ! Les Chokini, c’est pas du chocolat, c’est des petits gâteaux sur lesquels il y a des petits monticules de chocolat au lait, et c’est des gâteaux, c’est pas du chocolat.

H. - Très bien.

A. - ça s’appelle des Chokini. C’est comme les Pim’s. Si vous voulez, les Pim’s ou les DéliChocs, ça vous dit quelque chose ?

H. - Tout à fait.

A. - Eh ben, Chokini, c’est le même genre, il y a des...

H. - Très bien.

A. - Y a des gens qui adorent les Pim’s, d’autres qui adorent les Chokini, je fais partie de la deuxième catégorie.

H. - Trèèès bien. Mais par contre, là, il faut que je puisse retrouver le produit, monsieur.

A. - Vous pouvez pas retrouver le produit dans les 50 000, là ?

H. - Non.

A. - C’est-à-dire que si vous tapez Chokini, vous trouvez pas ?

H. - Non.

A. - C’est franchement étonnant, il y a 50 000 produits, y a pas le mien !

H. - Non, ça me ressort chaussettes, et encore c’est C-H-O-settes...

A. - Alors... Je peux pas appeler très longtemps, je vais vous dire, je vous ai appelé pour deux alertes, la première c’était une alerte Chokini, et la deuxième c’est une alerte Barilla. Je veux parler des torsades 500 grammes, précisément, des torsades Barilla que j’ai trouvées à 0,93 euro à mon Franprix du IIIe arrondissement et que j’ai vues à 0,98 dans le Carrefour Auteuil.

H. - Et là non plus, vous n’avez pas le code-barre ?

A. - Eh non ! Bon, je peux pas être remboursé, c’est ça que ça veut dire ?

H. - Si bien sûr, mais par contre faut que je puisse retrouver le produit. Je mets « pâtes torsadées », ça me ressort donc du Lustucru, ça me sort pas du Barilla. Je vais essayer de taper Barilla... Parce que quand même il nous faut un minimum d’informations sur un produit. Donc effectivement on peut retrouver avec l’intitulé, mais on demande nous essentiellement le code-barre pour éviter de faire un amalgame entre deux produits qui sont pratiquement identiques.

A. - D’accord, donc la prochaine fois je reviendrai avec un code-barre, ça veut dire alors ?

H. - Voilà. ça au moins, ça aurait pu vous donner un exemple par rapport au bon fonctionnement de la ligne alerte prix.

A. - Bah, le bon fonctionnement, c’est quand même un petit peu étonnant que sur une base de données de 50 000 produits...

H. - Ah, ça y est, j’ai retrouvé : « Pâtes torsadées Barilla 500 grammes » !!

A. - Oui.

H. - C’est ça ?

A. - Oui c’est ça.

H. - Très bien.

A. - Et Chokini, vous devriez trouver théoriquement. Tout le monde mange des Chokini.

H. - Oui non, bon, c’est une chose que tout le monde mange des Chokini, mais moi par rapport à ma base...

A. - Ah mais c’est pas Choukini, c’est Chokini !!

H. - Ah, Chokini, autant pour moi... Donc, euh, c’est pas le fait... Si vous me dites M&M’s je sais ce que c’est des M&M’s...

A. - C’est quoi des M&M’s ?

H. - Non mais vous... Vous êtes sérieux ?

A. - Oui je suis sérieux.

H. - Très bien. Les M&M’s ce sont des petites boules chocolatées avec une noisette dedans.

A. - Ah, les Tricks, les Tricks, les Tricks !!!

H. - Nous sommes en France, monsieur, je suis pas à l’étranger, donc je sais ce que c’est un M&M’s...

A. - Eh ! Attendez, je sais pas ce que c’est un M&M’s, vous savez pas ce que c’est des Chokini.

H. - Vous savez pas ce que c’est un M&M’s ?!

A. - Non, je ne sais pas ce que c’est un M&M’s.

H. - Pourtant il y a beaucoup de personnes qui aiment les M&M’s ou les Chokini. Apparemment vous faites partie de la deuxième catégorie.

A. - Exactement, monsieur. Pas la peine de me souligner qu’on est en France, je le sais bien, puisque j’appelle Carrefour en France !

H. - Très bien. Là par contre la torsadée, là elles sont à combien à Carrefour ?

A. - 98. 0,98.

H. - Très bien. Et donc, et chez le concurrent ?

A. - 0,93.

H. - Et donc c’était toujours Franprix le concurrent ?

A. - Exact.

H. - Franprix Paris. Je vais prendre vos coordonnées, vous êtes monsieur ?

A. - Monsieur Poun, P-O-U-N. Mon prénom ?

H. - Oui.

A. - Arenaud. A-R-E-N-A-U-D.

H. - Très bien. Je vais prendre votre adresse, s’il vous plaît.

A. - 46 rue Bargue, B-A-R-G-U-E.

H. - Très bien. Code postal, 75 vous m’avez dit ?

A. - 015. Là vous allez me faire un chèque de ?

H. - On fait pas de chèque, monsieur. Là je remplis donc un mail, je l’envoie au magasin concerné, qui vérifiera auprès du magasin concurrent, par la suite ils s’aligneront sous 24 heures...

A. - Donc je pourrai recevoir un chèque de... 5 centimes d’euros puisque c’était 0,93 à Franprix et 0,98 à...

H. - Vous avez pas la carte fidélité, monsieur ? Nous on n’envoie pas de chèque. On vous invite à vous présenter à l’accueil à Carrefour...

A. - Et je pourrai récupérer mes 5 centimes d’euros.

H. - Voilà. Et demander le remboursement de la différence.

A. - D’accord, impeccable.

H. - Je peux prendre un numéro de téléphone où on peut vous joindre, M. Poun ?

A. - Euh, je préfère pas être appelé.

H. - Vous êtes titulaire d’une carte Pass ou d’une carte de fidélité ?

A. - Non non non.

H. - Voilà, donc là j’envoie le e-mail. Donc, vous avez conservé le ticket de caisse concernant les pâtes Barilla ?

A. - Ouais tout à fait.

H. - Très bien. Donc par contre avez-vous une facture Proforma du concurrent ?

A. - Ouais.

H. - Vous l’avez de chez le concurrent ? Très bien donc présentez-vous avec les deux tickets de caisse à l’accueil, donc à partir de lundi parce que je pense que demain ce sera un petit peu trop court, et donc vous demanderez le remboursement de la différence, alors je vous explique, vous avez contacté la ligne alerte prix, que vous voulez le remboursement, et ils vous rembourserons sur-le-champs, et il y a également un alignement qui s’effectuera en rayon.

A. - D’accord, OK. Merci. Au revoir.

H. - Bonne journée, à bientôt. Au revoir.

Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site